AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum est fermé au public. Mais vous pouvez toujours nous rejoindre sur notre Nouveau Forum, à cette adresse : http://new-danganronpa.forumactif.org/

Partagez | 
 

 "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Jeu 12 Mar - 23:31

Suite à la deuxième motivation, Mélissa se réfugia dans en ces lieux... sa prénommée chambre.
Cette femme... qui diantre était-elle ? Pourquoi elle... Pourquoi fallait-elle qu'elle aille la tourmenter ainsi ?
Sire Hiyaru était-il au courant de l'état déplorable de la coquille métallique, de ses sentiments ? Il n'en a aucune idée, sans doute. Il est tellement obnubilé par cette jeune femme...

Elle vit alors un piano qu'elle n'avait jamais aperçu auparavent... blanc.
Il se logeait dans un coin étroit de la salle. D'où la raison qu'elle ne l'avait point distingué, la fois dernière.
Elle se souvint alors que demoiselle Kagami était une pianiste de haut niveau. Si seulement elle était ici, à ce moment même, Mélissa pourrait l'accompagner au violon, domaine dans lequel elle excellait.
Elle avait toute fois pratiqué quelques années le piano, jouant Debussy, ou encore Beethoven...
Elle s'installa alors sur le siège, prenant une partition du coffre poussiéreux, et se mit à jouer.




A Tear Fallen Down the Moon


Mélissa... Elle pleurait. Ses sentiments.. Avaient percé les miens d'une force incomparable et... Non. Plus que les sentiments, plus que le corps lui-même.. Mélissa avait transpercé autant mon cœur que mes émotions. Alors que celle-ci furent mon essence même, maintenant, je n'étais plus rien. Mais enfin, je ressentais la vrai tristesse, le vrai sens du mot "Vivre".

Mon cœur était en miette, tout comme mon visage se crispant sous les gouttes salés. Mes bras, sans même répondre de leurs ordres, entourèrent le corps de Mélissa tandis que ma tête se posa sur ton épaule. Mes paroles étaient saccadé de reniflements et autres bruits désagréable mais pourtant..


"Ton souhait.. Mais p-pourquoi souhaite tu le bonheur d'un être comme moi ?
Le futur aurait pu t'être radieux. Ce monde.. Aurait pu t'être aussi beau qu'un coucher de soleil..
Alors pourquoi vouloir voir mon sourire..?
J-Je veux plus faire de mal au gens que j'aime, je ne veux..
Plus te faire mal."

J'essuya mes larmes sur la paume de ma main, étant emporté par ce qui semblait être mon "moi". Mais Mélissa, elle.. Comment-pouvais je ainsi lui briser le cœur, elle qui a toujours tout fais pour moi..

"S-Si tel est ton souhait , alors le mien..
Serais de toujours rester à tes cotés..!
De te chérir, de te protéger..
Et de t'accorder un futur radieux, où je pourrais te prendre par la main.

VOILA MON SOUHAIT !!"



Mon cœur battait fort dans ma poitrine, alors que mes mains serraient de toutes leurs forces les vêtements de Mélissa.. Je n'en pouvais plus de tout cela, mais au même moment, je me sentais libéré..Délivré d'un tourment qui longtemps, m'eut emprisonné dans une sombre chambre. J'y ai trouvé la lumière, la clé vers..
Un avenir où demeure encore un semblant..

d'Espoir.

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Sam 4 Avr - 22:15

Is that... Love ?


Dans un bref moment alors, sans précipitation ni hésitation, je déposa ma main sur la joue de Mélissa, une main accompagné d'une douce chaleur. Je ferma alors doucement mes yeux, rapprochant mon visage du sien. Je pouvais sentir cette délicieuse odeur qu'elle possédait, je pouvais sentir son souffle contre mon visage et peut-être un semblant de panique.. Mais avant même de termine ici, je déposa mes lèvres sur les siennes, sans allez plus loin.

Je lui offrit alors mes lèvres, et un baiser qui je l'espérais, perdurera à travers notre mémoire.


"J'ai été un idiot pour ne pas avoir remarqué tes sentiments auparavant, Mélissa. Et encore plus de ne pas avoir remarqué que, depuis tout ce temps, je ressentais la même chose pour toi. J'ai longtemps cherché ma lumière, jusqu'à en perdre tout ce que j'étais.. Mais je l'ai finalement trouvé."

J'écoutais chacun de ses mots en me remémorant tout ce que j'avais fais..En me remémorant que tout ce pourquoi je me suis battu à ce jour n'était que chimère et mensonges. Toute cette vérité que voilà longtemps, je n'avais jamais voulu accepté.. Elle est maintenant en face de moi, clair comme de l'eau de roche.
L'oiseau que voilà longtemps, j'eu espérer attrapé s'est envolé depuis bien longtemps... Mais hors, je n'avais jamais pris conscience qu'un second, merveilleux et magnifique être-ailée, attendait impatiemment, encore et toujours parmi nous.
Un sourire, annonciateur d'un espoir naissant, fleurit alors sur mon visage.

"Je continuerais, que tu le désire ou non.. A me soucier de toi. De Kagami, de toutes ses personnes qui méritent de vivre..Et de ceux qui ont manqué de cette chance. Quoique l'on puisse penser, et aussi sombre que mon existence puisse demeurer.. A jamais, je resterais à tes cotés. Pour te protéger, et rendre ta vie aussi belle qu'elle puisse être. Et ceux, quoi qu'il en coûte.. Je t'aime, Mélissa.

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Mar 5 Mai - 19:41

Que songeait-elle à ce moment ? Elle l'ignorait.
Ses lèvres, d'une puissance presque envoûtante, douces et ardentes... dominaient le moment présent.
Elle ne savait quoi faire. Elle était emprisonnée. Emprisonnée d'un sortilège.
Que pouvait-elle ressentir à cet instant ? De la panique, colère ? De la passion ?
Elle espérait seulement que cet instant ne serait jamais interrompu.
Mensonges, manipulation ? Qu'importe. Il était là, auprès d'elle.
Sa douce lumière, lumière qui trop forte, la rendit aveugle.
Mêlé à ce sentiment si mystérieux, de la répugnance, du rejet.
Elle tenta de le repousser, paume sur son torse, mais elle n'y parvint guère.
Elle tremblait. Son corps tremblait. Elle ne le pouvait point. Elle ne le voulait point.


"J'ai été un idiot pour ne pas avoir remarqué tes sentiments auparavant, Mélissa.
Et encore plus de ne pas avoir remarqué que, depuis tout ce temps, je ressentais la même chose pour toi.
J'ai longtemps cherché ma lumière, jusqu'à en perdre tout ce que j'étais..
Mais je l'ai finalement trouvé. Je continuerais, que tu le désire ou non.. A me soucier de toi.
De Kagami, de toutes ses personnes qui méritent de vivre..Et de ceux qui ont manqué de cette chance.
Quoique l'on puisse penser, et aussi sombre que mon existence puisse demeurer.. A jamais, je resterais à tes cotés.
Pour te protéger, et rendre ta vie aussi belle qu'elle puisse être. Et ceux, quoi qu'il en coûte...



...Je t'aime, Mélissa."


Son sourire, si resplendissant, et si sincère... Mais l'est-il seulement ? Est-il sincère ?
Ces derniers mots l'avaient laissée ébahie. Ces derniers mots... les pensait-il vraiment ?
Elle, à l'appel du sien, sourit également, niaisement. Un sourire naïf ? Peut-être.
Elle se surprit de verser des larmes, chaudes. Des larmes émues ? Elle n'en savait rien.
Avec peine, elle articula veinement ces mots :


"Vous... vous m'aimez ?"


Cette fois-ci, elle souriait de plus belle. Elle se laissait transporter par de légères vagues d'émotions.
Un sentiment soudain de liberté s'empara d'elle, ne s'étant jamais sentie aussi légère de son vivant. Est-ce cela, ce qu'on appellerait... l'Amour ? Un sentiment de légèreté et de tendresse ? Tout ce qui l'importait à présent, c'était lui, et seulement lui. Elle désirait par dessus tout rester avec lui, le sentir auprès d'elle, rien qu'eux deux. Mais tout cela, est-ce égoïste de sa part ? Est-ce égoïste de vouloir et désirer si ardemment cela ? Cet amour, si précipité, est-il réciproque ? L'est-il vraiment ?
Ces vagues, si douces et légères, devinrent alors raides et froides, entraînant la jeune fille dans ses pénombres.
Son sourire s'estompa, le regard perdu, vide. Sa lueur perdit son charme, et sur ses joues, coulaient de fines larmes, aussi fines que des lames. Lames qui tranchèrent ce fil de soie qui liait ces deux personnes.
Ce fut exactement le même symptôme que sur... cette île.
[Flashback ici]
Cet amour, si longuement bâti, fut comme rejeté. C'est ainsi, elle fut bâtie pour ne pas aimer, mais également pour ne pas être aimée.
C'est ainsi qu'elle fut rejetée de tous... c'est ainsi que leur amour fut rejeté.




"Tu n'es qu'une machine.
Tu es née pour combattre.
Tu n'es point aimée.
Ces exécrables d'hommes ne sont que des trompeurs, des manipulateurs.
Un jour, tu verras, tu seras jetée aux roses.
Ce jour là, tu verras, tu ne daigneras plus d'aimer.
Si par malheur, tu aimeras, aveugle tu seras.
Et cette lumière que tu chériras, ne fera que te sombrer.
Tu seras ténèbres.
Tu seras ses ténèbres."



Ses larmes n'étaient émues. Elle le savait, à présent.
Ses larmes furent synonyme de tristesse, de chagrin, de regret.