AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum est fermé au public. Mais vous pouvez toujours nous rejoindre sur notre Nouveau Forum, à cette adresse : http://new-danganronpa.forumactif.org/

Partagez | 
 

 "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Jeu 12 Mar - 23:31

Suite à la deuxième motivation, Mélissa se réfugia dans en ces lieux... sa prénommée chambre.
Cette femme... qui diantre était-elle ? Pourquoi elle... Pourquoi fallait-elle qu'elle aille la tourmenter ainsi ?
Sire Hiyaru était-il au courant de l'état déplorable de la coquille métallique, de ses sentiments ? Il n'en a aucune idée, sans doute. Il est tellement obnubilé par cette jeune femme...

Elle vit alors un piano qu'elle n'avait jamais aperçu auparavent... blanc.
Il se logeait dans un coin étroit de la salle. D'où la raison qu'elle ne l'avait point distingué, la fois dernière.
Elle se souvint alors que demoiselle Kagami était une pianiste de haut niveau. Si seulement elle était ici, à ce moment même, Mélissa pourrait l'accompagner au violon, domaine dans lequel elle excellait.
Elle avait toute fois pratiqué quelques années le piano, jouant Debussy, ou encore Beethoven...
Elle s'installa alors sur le siège, prenant une partition du coffre poussiéreux, et se mit à jouer.




La Fille aux cheveux de lin de Claude Debussy... l'image de la femme idéale...
Sûrement la jeune femme dont Naoto Hiyaru chérissait tant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoto Hiyaru
The Devil's Tongue
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 11/05/2014
Age : 21

ElectroID
Nom et prénom: Lucas Tophlin
Spécialité: Super High School Level ???

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Ven 13 Mar - 13:15

Le temps de la détente n'étaient point là.. La colère, la joie, la tristesse.. Toutes ses émotions s'étaient entrechoquées et finir en Maelström ambigu. Je pensais, repensais encore et toujours au visage de cette fille, si belle et radieuse, qui m'a tant fait rêver depuis tout ce temps. Je n'avais jamais espérer la revoir, ni même, en entendre parler..
Mes rêves d'elles ne furent que des mirages, et pourtant, j'ai eu la preuve qu'elle était bien réelle.. Mais je n'aurais jamais voulu la voir une nouvelle fois dans un tel lieux.

Mais je ne devais pas m'inquiéter. J'allais la sauver, coûte que coûte.
J'en oublia presque une chose toute aussi importante, une personne qui depuis, ne m'a jamais abandonné.. Comment devais-t 'elle se sentir maintenant ? Que pouvait-elle ressentir ? Je me doutais déjà de la réponse, bien qu'espérant le contraire.

Je m'approcha des couloirs, une douce mélodie de piano flottant à mes oreilles.. Une composition de Debussy, un célèbre pianiste français qui à su briller de ses compétences parmi les âges. Sans en douter, je m'approcha de la chambre de Mélissa, d'où provenait la douce musique.
Je m'installa contre la porte, laissons mon esprit se bercer par ses notes.

Sur la luzerne en fleur assise,
Qui chante dès le frais matin?
C'est la fille aux cheveux de lin,
La belle aux lèvres de cerise.

L'amour, au clair soleil d'été,
Avec l'alouette a chanté.

Ta bouche a des couleurs divines,
Ma chère, et tente le baiser!
Sur l'herbe en fleur veux-tu causer,
Fille aux cils longs, aux boucles fines?

L'amour, au clair soleil d'été,
Avec l'alouette a chanté.

Ne dis pas non, fille cruelle!
Ne dis pas oui! J'entendrai mieux
Le long regard de tes grands yeux
Et ta lèvre rose, ô ma belle!

L'amour, au clair soleil d'été,
Avec l'alouette a chanté.

Adieu les daims, adieu les lièvres
Et les rouges perdrix! Je veux
Baiser le lin de tes cheveux
Presser la pourpre de tes lèvres!

L'amour, au clair soleil d'été,
Avec l'alouette a chanté.


Cette poésie s'alliait à merveille avec les notes produit par Mélissa. Pour la première fois de cette journée, je parvins à feindre un sourire sincère, apaisant. J'étais relaxé.. Mais quand était-il de Mélissa ? Son cœur était-il paisible comme cette musique, où bien, désirait-elle passer un message ? La Fille aux cheveux de lin..
Je m'approcha alors discrètement pour m'assoir sur le banc devant ce grand piano d'ivoire, souriant doucement à la demoiselle. Je ne voulais nullement lui faire plus mal que cela.

"Tu joue divinement bien, comme toujours.. N'as tu jamais pensé à devenir pianiste, plus tard ?"

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Ven 13 Mar - 18:20

Il était venu. Il était désormais là, près de Mélissa. Que faisait-il ici ? Pour empirer son état ?
Son sourire ne fut que plaisant et charmant, mais l'est-il réellement ? Serait-ce comédie, serait-ce sincérité ?
Sa présence n'était que torture... une douce torture qui effleurait son désarroi...

"Tu joue divinement bien, comme toujours.. N'as tu jamais pensé à devenir pianiste, plus tard ?"

Ces paroles n'étaient que flatterie... rien d'autre que de la flatterie... De la flatterie mensongère.
Mentir est devenu commun à tous, une habitude qui ne se lasse point.
Sans plus attendre, ignorant toute présence du jeune homme, elle enchaîna, d'un calme sans pareil, une nouvelle mélodie, connue de tous; celle du Clair de lune de Debussy... une nouvelle fois...




"Pianiste... Non."

Clair de lune, poème de Verlaine; Paul Verlaine...
La gaieté n'est qu'un masque dissimulant la tristesse... Oui, un bal... un bal masqué...
Bal où, la femme tournoyant avec grâce, attend avec patience la venue de la personne aimée...
Mais qui est-elle ? Où est-elle ? Elle n'est point venue.
Les larmes ruissèlent alors tel un torrent; à l'attente de du prochain bal, de la personne aimée...
Sous le clair de lune rayonnant, sous sa tristesse et sa beauté...


"S'exprimer... Oui."


Aurait-il enfin compris ce qu'elle cherchait à lui faire comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoto Hiyaru
The Devil's Tongue
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 11/05/2014
Age : 21

ElectroID
Nom et prénom: Lucas Tophlin
Spécialité: Super High School Level ???

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Sam 14 Mar - 17:05

Je ne parvenais pas à décrire son visage..Non..Pourquoi aurais-je à la décrire ?
Depuis le temps que j'ai pu passer avec elle, je n'avais même plus besoin d'analyser.. Je n'avais qu'à écouter le son de sa voix.
Quand bien même le chant de l'oiseau bleu se fait mélodieux, celui-ci se meurt à petit feu... Il fallait que nous aillons une importante conversation, mais je n'avais pas le courage de commencer.. Je ne voulais pas.

"...Il me semblait que tu jouais également du violon, c'est dommage de voir qu'il n'y en à aucun ici."

Elle avait changé de chanson, pour une musique plus douce et à consonance triste.. Et bien lourde de regret. Certains pouvait l'interpréter autrement mais ...Je présume que chaque musique se rapporte à une histoire, et que nous adaptons nos vies à celle-ci.

Mon cœur se flétrit à l'écoute de cette mélodie
Qui telle une Aria s'étouffant dans des songes infinis
La parole du cœur qui, de ses larmes s'écrasent
Ne se permet plus le moindre fantasme.

Mais quel est la vérité dans ce que l'on considère péché ?
Le mensonge est-il vraiment mensonge lorsqu'il sort de la bouche du doute ?
Non. La jeune femme ne cherche pas à le savoir
Tout comme elle ne cherche pas cette vérité, pourtant apparent à ses yeux.


Je compris sa pensée, du moins, ce fut ce que j'osais esperer. Mais saurait-elle en retour comprendre la mienne ?
" Sais-tu, cette jeune femme.. Bien qu'elle puisse danser, feignant le bonheur et dévoilant ses pleurs.. Je pense qu'elle se cache à un bonheur cette-fois véritable. Elle n'en a pas pris conscience encore mais, sa bonne étoile est déjà tomber. Cette étoile, surement, ne pourra plus s'illuminer comme avant.. Mais elle reste là, à patienter. A attendre que quelqu'un ..L'attrape de ses mains."

Je perdis rapidement mon sourire tandis que ma main vint faire disparaître mon visage. Je me sentais..Réellement stupide. Je ne parvenais pas à rester la personne que je désirais laisser paraître mais je... Non. Non.
Je désirais qu'elle continue à jouer, au moins quelques instants encore. Je ne mentais aucunement en témoignant de ses compétences, et je désirais véritablement..Encore une autre de ses compositions.

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Dim 15 Mar - 22:13

"...Il me semblait que tu jouais également du violon, c'est dommage de voir qu'il n'y en à aucun ici.
...Si. Dans ce coffre."

Mélissa lui pointa alors du doigt, en tremblant quelque peu, le coffre en métal, odieux et poussiéreux.
Pourquoi avaient-ils choisi une telle représentation d'elle ? Serait-ce le fait qu'elle soit renfermée sur elle-même ?
Ce coffre contenait ce qu'elle avait de plus cher dans ce monde déchu. Il est alors aisé d'émettre une hypothèse sur la nature de ce coffre... et celle de Mélissa.


"Il n'est malheureusement guère accordé. Mais si tel est votre souhait, j'y songerai alors."

Lorsque qu'elle eut fini de jouer Clair de lune, les sentiments de Mélissa à l'égard de Naoto Hiyaru n'étaient que trop palpables.
Pourtant, quelque chose manquait. Quelque chose dont elle ignorait.

"Sais-tu, cette jeune femme.. Bien qu'elle puisse danser, feignant le bonheur et dévoilant ses pleurs.. Je pense qu'elle se cache à un bonheur cette-fois véritable. Elle n'en a pas pris conscience encore mais, sa bonne étoile est déjà tomber. Cette étoile, surement, ne pourra plus s'illuminer comme avant.. Mais elle reste là, à patienter. A attendre que quelqu'un ..L'attrape de ses mains.
...Mais cette personne dont vous faisiez allusion... n'est toujours point là."

Le jeune homme contre toute attente, perdit alors son charmant sourire, dissimulant son visage par le biais de ses mains.
Qu'éprouve-t-il à ce moment même ? Du regret ? Tristesse ? Honte ? Toutes les possibilités étaient possibles.
Mais qu'est-il arrivé au comédien si talentueux ? Serait-ce ce masque qu'il s'obstine à garder qui vient de se briser ?
Mélissa se sentit coupable d'avoir de devoir lui infliger tout cela. S'il se sentait triste, c'était bel et bien de sa faute. Elle ne voulait point le voir attristé ou souffrant.





Elle joua cette fois-ci Rêverie de Debussy. Elle ne voulait voir la personne qu'elle chérissait se réduire de cette façon-là.
La joie et le sourire étaient importants. Uns des moyens essentiels pour oublier la cruelle vie, et pour nous rappeler que toujours, où que ce soit, qu'il y avait toujours de l'espoir.
Elle essayait de sourire, avec tant de bien que de mal, mais des larmes s'écoulèrent alors sur la frêle face de Mélissa.
Elle se remémorait les moments passés avec Naoto Hiyaru... sur cette île... et bien avant encore...


"...Souvenez-vous... le moment où je vous ai dit... que vous étiez un être cher à mes yeux ?..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoto Hiyaru
The Devil's Tongue
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 11/05/2014
Age : 21

ElectroID
Nom et prénom: Lucas Tophlin
Spécialité: Super High School Level ???

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Jeu 19 Mar - 21:07

"...Si. Dans ce coffre.
Il n'est malheureusement guère accordé. Mais si tel est votre souhait, j'y songerai alors."


Je jeta un œil au-dit coffre, qui en toute honnêteté, ne payait pas de mine.. Fais de métal, poussiéreux et peu entretenue.. Pourquoi cachait-elle son précieux instrument dans un si lamentable contenaire ? La connaissant, cela ne pouvait pas être sans raison..Et j'étais d'autant plus attristé d'en suggérer la raison..
Les créateurs de cette chambre, de par sa décoration, devait aimer la souffrance psychologique .. Et je me demandais alors, pourquoi ma chambre était-elle si simple et inintéressante ?

"...Tu le pense vraiment ? A mon avis, elle est déjà là. Mais elle s'ignore."

Il était dur, même pour moi, de clarifier ce que je ressentais. Depuis longtemps maintenant, mes émotions ont dissimulé jusqu'à même mon propre cœur. Je me sens triste, mais Est-ce vraiment le cas ? Ne suis-je d'avantage animé par la colère ou même par la joie ? A force de tout contrôler, on finit par être renversé par notre propre pouvoir.. Comme dans le cas actuel.
Mon masque se brisait en petit morceaux, se frittant au contact de mes mains. Il était trop vieux, trop fragile maintenant.

Elle entonna à la suite une nouvelle mélodie, mais qui n'allait de pair qu'avec la triste situation qu'étais devenue celle-ci.
De fines larmes coulaient sur les joues de la malheureuse au visage pâle sans que je ne puisse rien en faire.
Elle fredonna, murmurant les échos d'un lointain passé qui me transperçaient à chaque fois que j'y pensais.
Mais je ne pouvais continuer à me leurrer..

"Oui, je ne m'en souviens que trop bien. Tu ignorais la définition même d'un "être chère" et je te l'ai enseigné.. Ce à quoi j'ai répondu que tu étais également une personne chère a mon cœur.. S-Sur cette plage, avec ce couché de soleil..Et..Et.."

Totalement impuissant, je me mis à craquer. Comme un vulgaire enfant auquel on aurait refuser de rejoindre une partie de cache-cache.. Un enfant auquel on crirait scandale car il n'avait pas les meilleurs résultats, ou n'était pas née comme tout un chacun. Un même garçon, qui même après avoir été abandonné une seconde fois par l'être qui lui est cher..Continue à lui courir après sans perdre ce fébrile "espoir" qui demeurait dans ses yeux..

Tout cela n'est qu'une triste réalité. Et le futur, un mensonge odieux.

Mes sanglots sonnèrent alors comme un concerto cacophonique. Ma tête se posa contre l'épaule de la jeune femme, sans que je n'y puisse rien. J'avais la rage, une si grande rage de me savoir dans un état aussi pathétique.. Si triste de tout ce qu'y a pu arriver autant à moi qu'à ce que j'ai pu faire subir à Mélissa.. Je m'en voulais tellement, horriblement.

"Mais si mes mots demeures clos, jamais les larmes ne cesseront de couler."
Opertum Lacrimis.

"Mes souvenirs sont encore incertains, mais je n'oublierais jamais de ce qu'il s'est passé là bas.. Des mauvais moments comme des beaux, comme ceux où tu as su.. Me montrer l'Espoir, et le bonheur."

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Ven 20 Mar - 21:08

"Oui, je ne m'en souviens que trop bien. Tu ignorais la définition même d'un "être chère" et je te l'ai enseigné.. Ce à quoi j'ai répondu que tu étais également une personne chère a mon cœur.. S-Sur cette plage, avec ce couché de soleil..Et..Et.."

Ce masque... ce masque n'existait plus, désormais...
Ce jeune homme taciturne dissimulait en réalité un frêle enfant qui ne demandait qu'à être aimé...
Ce même enfant qui a tant souffert, dissimulait un chagrin qui ne pouvait être guéri...
Haïs de tous, la rencontre avec cette jeune fille ne pouvait que l'apaiser de ces tourments...


"Mes souvenirs sont encore incertains, mais je n'oublierais jamais de ce qu'il s'est passé là bas.. Des mauvais moments comme des beaux, comme ceux où tu as su.. Me montrer l'Espoir, et le bonheur."

Comment pouvait-il dire cela ? Serait-ce elle qui lui aurait guidé vers cette lumière ? Serait-ce vraiment elle ? Ne s'agissait-il pas de cette jeune fille si charmante... Amy ?
Sa face ruisselait de larmes... larmes mêlé à de la mélancolie et affection... Non, il s'agissait là bien plus que de la simple affection... Quoi donc ?
Elle prit Naoto Hiyaru dans ses frêles bras, si impuissants... dans l'incapacité de le consoler...





"Je... je ne vous laisserai plus jamais seul. Plus jamais. J'en fait la promesse.
Où que vous soyez, où que je sois... je serai là, auprès de vous.
Et un jour... un jour prochain... vous sourirez.
Et ce n'est qu'à ce moment-là... que je serais vraiment heureuse.
Vous protéger... et voir à nouveau ce sourire, si radieux... voilà mon souhait.

...Mon précieux souhait."

Tel était son souhait, qu'elle tenait à coeur. Sans lui, elle ne serait sans doute pas en ces lieux... à lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoto Hiyaru
The Devil's Tongue
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 11/05/2014
Age : 21

ElectroID
Nom et prénom: Lucas Tophlin
Spécialité: Super High School Level ???

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Mer 25 Mar - 23:01



"Je... je ne vous laisserai plus jamais seul. Plus jamais. J'en fait la promesse.
Où que vous soyez, où que je sois... je serai là, auprès de vous.
Et un jour... un jour prochain... vous sourirez.
Et ce n'est qu'à ce moment-là... que je serais vraiment heureuse.
Vous protéger... et voir à nouveau ce sourire, si radieux... voilà mon souhait.

...Mon précieux souhait."



A Tear Fallen Down the Moon


Mélissa... Elle pleurait. Ses sentiments.. Avaient percé les miens d'une force incomparable et... Non. Plus que les sentiments, plus que le corps lui-même.. Mélissa avait transpercé autant mon cœur que mes émotions. Alors que celle-ci furent mon essence même, maintenant, je n'étais plus rien. Mais enfin, je ressentais la vrai tristesse, le vrai sens du mot "Vivre".

Mon cœur était en miette, tout comme mon visage se crispant sous les gouttes salés. Mes bras, sans même répondre de leurs ordres, entourèrent le corps de Mélissa tandis que ma tête se posa sur ton épaule. Mes paroles étaient saccadé de reniflements et autres bruits désagréable mais pourtant..


"Ton souhait.. Mais p-pourquoi souhaite tu le bonheur d'un être comme moi ?
Le futur aurait pu t'être radieux. Ce monde.. Aurait pu t'être aussi beau qu'un coucher de soleil..
Alors pourquoi vouloir voir mon sourire..?
J-Je veux plus faire de mal au gens que j'aime, je ne veux..
Plus te faire mal."

J'essuya mes larmes sur la paume de ma main, étant emporté par ce qui semblait être mon "moi". Mais Mélissa, elle.. Comment-pouvais je ainsi lui briser le cœur, elle qui a toujours tout fais pour moi..

"S-Si tel est ton souhait , alors le mien..
Serais de toujours rester à tes cotés..!
De te chérir, de te protéger..
Et de t'accorder un futur radieux, où je pourrais te prendre par la main.

VOILA MON SOUHAIT !!"



Mon cœur battait fort dans ma poitrine, alors que mes mains serraient de toutes leurs forces les vêtements de Mélissa.. Je n'en pouvais plus de tout cela, mais au même moment, je me sentais libéré..Délivré d'un tourment qui longtemps, m'eut emprisonné dans une sombre chambre. J'y ai trouvé la lumière, la clé vers..
Un avenir où demeure encore un semblant..

d'Espoir.

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Sam 4 Avr - 22:15

Is that... Love ?


Les émotions n'étaient que trop dominantes sur ces brefs niais échanges.
Mais niais ou non, l'âme juvénile avait la liberté de s'exprimer. Âme qui, niée par l'Homme au fil du temps, s'était réfugiée de peur. De temps à autre, elle sort de son hibernation, splendide et légère, remédiant tout souci par la joie et toutes ses variantes, si merveilleuses les unes que les autres.


"Votre sourire est bien plus important que vous le pensez, elle est l'essence même de mon existence. Sans vous, sans ces émotions que vous m'avez si précieusement transmises, je serai sans doute qu'une vulgaire chose métallique aux ordres de ces odieux scientifiques, sans même avoir conscience de ce que je fais, sous l'ignorance totale du bien ou du mal, ou même, de l'espoir ou du désespoir."

À ces mots, elle se souvint alors d'une chose, si longuement oubliée. Une promesse qu'elle avait tenue, à cette personne, si familière... Étrangement, elle ne parvint pas à se souvenir de son nom.
Comment s'appelait-elle ? S'était comme si... comme si on lui avait effacé, enlevé de force ce souvenir. Un souvenir qui lui semblait pourtant si important à ses yeux. Maintes étaient les fois qu'elle voulait s'en remémorer, vains étaient ses efforts.


"Pourtant, je viens de me souvenir d'une promesse que j'ai faite à l'un de ces scientifiques, celle de vous protéger. À la différence de ces viles personnages, elle était admirable, brillante, et d'une naturelle gentillesse. Cette personne m'avait divulguée qu'elle s'était éprise de vous. Je me souviens vaguement des détails, mais elle tenait énormément à vous. J'ignore malheureusement son nom; je l'ai comme... oublié."

Elle fixa alors le regard du psychanaliste, il semblait boulversé.
Il y eut ensuite un long blanc, dans lequel ni l'un ni l'autre ne pouvait avec certitude savoir les pensées de l'autre. Ils se comtemplaient, de la manière la plus calme qu'il soit.


"Depuis, je n'ai cessé de veiller sur vous, uniquement dans le but de satisfaire les désirs de madame. Mais... j'ai ressenti à votre égard, des émotions différentes et plus profondes. Des émotions que je n'avais jamais ressenties jusqu'à lors. Je vous ai affectionné... non..."

Elle lui sourit alors.


"Je n'ai jamais cessé de vous aimer, sire Hiyaru. Vous êtes la personne à qui je tiens le plus.
J'ai auparavent fait une promesse, il est de mon devoir de la tenir, et qu'importe à quel point ce sera dur et laborieux."


Mélissa comtemplait son visage, il avait tant souffert, des larmes ont tant coulées...
Combien de temps cela avait-il duré ? Combien de temps avait-il attendu la lumière ?
Elle posa alors un léger baiser sur sa joue.


"Alors s'il vous plaît, ne vous souciez plus pour moi; ne vous inquiétez point, vous ne me faites nul mal. Regardez toutes ces personnes qui vous entoure, mademoiselle Kagami, cette scientifique, et... cette jeune femme dont vous chérissez, ils ont besoin de vous. Accordez-leur le futur radieux dont ils cherchent, restez à leur côté. Je ne suis que votre fidèle défense, rien de plus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naoto Hiyaru
The Devil's Tongue
avatar

Messages : 542
Date d'inscription : 11/05/2014
Age : 21

ElectroID
Nom et prénom: Lucas Tophlin
Spécialité: Super High School Level ???

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Dim 12 Avr - 20:30

Il faut avouer que ces mots.. Etaient des plus niais et pathétique. Mais quid de son contenue, leurs cœurs ont parlé en harmonie, échangeant chacun leurs paroles, leurs vœux..Et leurs futures.
L'humain... Non. L'existance même est un fruit du péché, qui nous pousse tôt ou tard à comettre des actes irréparables et douloureux. Mais bien qu'on l'ai oublié, chaque être vivants à la capacité de se comprendre, de ressentir des émotions.. Et de s'allier pour une meilleure fin.

Humains et Robots..Bien que leurs corps sont différents, leurs sentiments sont identiques. Et ils venaient enfin de le comprendre.

Love is not a Fatality


"Tu te trompe... Tu sais, Mélissa, les sentiments ne sont pas un programme que l'on applique et que l'on exécute. Ce sont des sentiments que l'on possède tous, ceux dés la naissance; et que l'on développe dans notre entourage. Bien que je sois heureux de voir ce que tu es devenue, une femme aussi belle et intelligente, je suis honoré et ravi.."


Je ne voulais pas finir cette petite discussion sur une note négative. Tout s'en trouvait mieux, et il ne fallait pas gâcher ses rares moments où l'on pouvait encore espérer sourire. Elle semblait d'ailleurs étrangement soucieuse, mais je ne désirais pas l'embêter avec mes questions. Son bonheur est tout ce que je désire, ainsi que celui des personnes à qui je tiens.
Cependant, à sa déclaration, ma surprise fut visible à mon visage. J'essuya une dernière fois mes joues encore humides, avant d'observer avec insistances la jeune femme. Une personne, s'étant éprise de moi..?

"C'est... Navrant.. J'ai peur de n'avoir aucun souvenirs des personnes avec lesquelles j'ai pu travailler, je regrette." Je me tourna alors vers une des caméra de la salle, avec un petit sourire "Mais malgré tout, je prie pour qu'elle nous regarde. Et je la remercie, du fond de mon cœur.. De son aide quand à ta création, Mélissa."

Je soupira doucement. Mes larmes avaient séchés, bien que les sentiments étaient toujours là. Etrangement, je me sentais libéré, bien que plus faible peut-être. Je sentais une légère différence, déjà quand à mon sourire qui naissait de lui-même sur mon visage. Ce dernier qui s'éffaca rapidement.

"Ses désirs ? Il devait s'agir là d'une personne de confiance, peut-être.." je me tu un bref instant. "... Ces mots.. Chacun des mots que tu viens de prononcer, Mélissa.."

Si mon cœur n'était qu'un réceptacle, alors, celui-ci pourrait exploser aux milles couleurs du printemps, tant ce moment était chargés de sentiments..Non. Nul question de sentiments, mais plus d'un simple fait, irrationnel et pourtant véridique..

L'Amour.


Dans un bref moment alors, sans précipitation ni hésitation, je déposa ma main sur la joue de Mélissa, une main accompagné d'une douce chaleur. Je ferma alors doucement mes yeux, rapprochant mon visage du sien. Je pouvais sentir cette délicieuse odeur qu'elle possédait, je pouvais sentir son souffle contre mon visage et peut-être un semblant de panique.. Mais avant même de termine ici, je déposa mes lèvres sur les siennes, sans allez plus loin.

Je lui offrit alors mes lèvres, et un baiser qui je l'espérais, perdurera à travers notre mémoire.


"J'ai été un idiot pour ne pas avoir remarqué tes sentiments auparavant, Mélissa. Et encore plus de ne pas avoir remarqué que, depuis tout ce temps, je ressentais la même chose pour toi. J'ai longtemps cherché ma lumière, jusqu'à en perdre tout ce que j'étais.. Mais je l'ai finalement trouvé."

J'écoutais chacun de ses mots en me remémorant tout ce que j'avais fais..En me remémorant que tout ce pourquoi je me suis battu à ce jour n'était que chimère et mensonges. Toute cette vérité que voilà longtemps, je n'avais jamais voulu accepté.. Elle est maintenant en face de moi, clair comme de l'eau de roche.
L'oiseau que voilà longtemps, j'eu espérer attrapé s'est envolé depuis bien longtemps... Mais hors, je n'avais jamais pris conscience qu'un second, merveilleux et magnifique être-ailée, attendait impatiemment, encore et toujours parmi nous.
Un sourire, annonciateur d'un espoir naissant, fleurit alors sur mon visage.

"Je continuerais, que tu le désire ou non.. A me soucier de toi. De Kagami, de toutes ses personnes qui méritent de vivre..Et de ceux qui ont manqué de cette chance. Quoique l'on puisse penser, et aussi sombre que mon existence puisse demeurer.. A jamais, je resterais à tes cotés. Pour te protéger, et rendre ta vie aussi belle qu'elle puisse être. Et ceux, quoi qu'il en coûte.. Je t'aime, Mélissa.

_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélissa Miller

avatar

Messages : 510
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Loin, loin dans ses songes.

ElectroID
Nom et prénom: Miller Mélissa / Crystale / Miller Alice / Phyllali / Lucy / De la Blanchotte Rose / Miller Marie-Anne / Miller Charles-Antoine
Spécialité: Épéiste (DR2,SDR,DR7) / Elfe sylvestre (LTC,LRP) / Artiste (KG,DR4,DR5) / Pokémon plante (MST) / ??? (UD) / Botanique (NG) / Instrumentiste Compositrice (DR8) / Chef d'orchestre Violoniste (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Mar 5 Mai - 19:41

Que songeait-elle à ce moment ? Elle l'ignorait.
Ses lèvres, d'une puissance presque envoûtante, douces et ardentes... dominaient le moment présent.
Elle ne savait quoi faire. Elle était emprisonnée. Emprisonnée d'un sortilège.
Que pouvait-elle ressentir à cet instant ? De la panique, colère ? De la passion ?
Elle espérait seulement que cet instant ne serait jamais interrompu.
Mensonges, manipulation ? Qu'importe. Il était là, auprès d'elle.
Sa douce lumière, lumière qui trop forte, la rendit aveugle.
Mêlé à ce sentiment si mystérieux, de la répugnance, du rejet.
Elle tenta de le repousser, paume sur son torse, mais elle n'y parvint guère.
Elle tremblait. Son corps tremblait. Elle ne le pouvait point. Elle ne le voulait point.


"J'ai été un idiot pour ne pas avoir remarqué tes sentiments auparavant, Mélissa.
Et encore plus de ne pas avoir remarqué que, depuis tout ce temps, je ressentais la même chose pour toi.
J'ai longtemps cherché ma lumière, jusqu'à en perdre tout ce que j'étais..
Mais je l'ai finalement trouvé. Je continuerais, que tu le désire ou non.. A me soucier de toi.
De Kagami, de toutes ses personnes qui méritent de vivre..Et de ceux qui ont manqué de cette chance.
Quoique l'on puisse penser, et aussi sombre que mon existence puisse demeurer.. A jamais, je resterais à tes cotés.
Pour te protéger, et rendre ta vie aussi belle qu'elle puisse être. Et ceux, quoi qu'il en coûte...



...Je t'aime, Mélissa."


Son sourire, si resplendissant, et si sincère... Mais l'est-il seulement ? Est-il sincère ?
Ces derniers mots l'avaient laissée ébahie. Ces derniers mots... les pensait-il vraiment ?
Elle, à l'appel du sien, sourit également, niaisement. Un sourire naïf ? Peut-être.
Elle se surprit de verser des larmes, chaudes. Des larmes émues ? Elle n'en savait rien.
Avec peine, elle articula veinement ces mots :


"Vous... vous m'aimez ?"


Cette fois-ci, elle souriait de plus belle. Elle se laissait transporter par de légères vagues d'émotions.
Un sentiment soudain de liberté s'empara d'elle, ne s'étant jamais sentie aussi légère de son vivant. Est-ce cela, ce qu'on appellerait... l'Amour ? Un sentiment de légèreté et de tendresse ? Tout ce qui l'importait à présent, c'était lui, et seulement lui. Elle désirait par dessus tout rester avec lui, le sentir auprès d'elle, rien qu'eux deux. Mais tout cela, est-ce égoïste de sa part ? Est-ce égoïste de vouloir et désirer si ardemment cela ? Cet amour, si précipité, est-il réciproque ? L'est-il vraiment ?
Ces vagues, si douces et légères, devinrent alors raides et froides, entraînant la jeune fille dans ses pénombres.
Son sourire s'estompa, le regard perdu, vide. Sa lueur perdit son charme, et sur ses joues, coulaient de fines larmes, aussi fines que des lames. Lames qui tranchèrent ce fil de soie qui liait ces deux personnes.
Ce fut exactement le même symptôme que sur... cette île.
[Flashback ici]
Cet amour, si longuement bâti, fut comme rejeté. C'est ainsi, elle fut bâtie pour ne pas aimer, mais également pour ne pas être aimée.
C'est ainsi qu'elle fut rejetée de tous... c'est ainsi que leur amour fut rejeté.




"Tu n'es qu'une machine.
Tu es née pour combattre.
Tu n'es point aimée.
Ces exécrables d'hommes ne sont que des trompeurs, des manipulateurs.
Un jour, tu verras, tu seras jetée aux roses.
Ce jour là, tu verras, tu ne daigneras plus d'aimer.
Si par malheur, tu aimeras, aveugle tu seras.
Et cette lumière que tu chériras, ne fera que te sombrer.
Tu seras ténèbres.
Tu seras ses ténèbres."



Ses larmes n'étaient émues. Elle le savait, à présent.
Ses larmes furent synonyme de tristesse, de chagrin, de regret.




Le premier mouvement de la Moonlight Sonata, de Beethoven...
Douce d'apparence, mais à consonance si triste... si funèbre.
Cette sonate... dont le compositeur l'aurait destinée à une comtesse par épris...
Cette sonate... la période d'une crise morale traversée et d'une surdité arrivante...

...Que voulait-il retranscrire à travers ce mouvement ?
Mélissa, elle, demandait avec peine qu'on la sauve de cette réalité insensée qui la tourmentait, tel un poison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kohan Chisei
Le narrateur
avatar

Messages : 893
Date d'inscription : 19/06/2014
Age : 26

ElectroID
Nom et prénom: Chisei Kohan
Spécialité: Storyteller (DRR1)

MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   Dim 17 Mai - 10:33

Mélissa et Naoto gagnent chacun 1 Hope Fragment.

_________________________________________
Mes personnages :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Assez. C'en est assez." [Naoto/Mélissa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes devinette assez faciles pour les fortiches !
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Petite question [Assez redondant comme titre...]
» " Puisque mon coeur est mort, j'ai bien assez vécu " [Eros & Thanatos]
» Antiope - Je ne tiens pas assez à la vie pour craindre la mort...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Danganronpa: l'école du désespoir :: Archives du DanganRonpa 7 :: Quartier 1 : Kibougamine First Floor :: Chambres :: Chambre de Mélissa Miller-
Sauter vers: